Le plus improbable trio de Corée enquête

Eté, quelque part, des cadavres, PARK Yeon-seon

Traduit du coréen par Lim Yeong-hee et Mathilde Colo

Ce matin-là, quand Musun – la jeune narratrice – se réveille à 11 heures, la maison est étrangement déserte. Elle finit par trouver ce petit mot dans la cuisine, avec quelques billets: « Ma chérie, nous te laissons dormir. Occupe toi bien de mémé. On revient dans un mois. Ton papa qui t’aime. » Horreur! Toute la famille est rentrée à Séoul en l’abandonnant! Dans ce trou perdu où internet ne passe pas! Avec cette grand-mère qui sarcle son champ dès 5h30 du matin… le cauchemar…

Le troisième jour, Musun retrouve un dessin qu’elle a fait quinze ans plus tôt, à ses cinq ans: une carte au trésor! Sauf que quand elle montre le dessin à mémé, la vieille marmonne:  » Ah, ça, tu te souviens pas? C’était l’été… le jour où les quatre filles ont disparu… »

C’est alors que l’enquête débute, avec dès le lendemain le renfort de l’héritier des Yu, quatorze ans, dont la fabuleuse beauté inspire immédiatement à Musun son surnom: Apollon.

GENRE : Comédie dramatique
ISBN : 978-2-491-29027-6
EAN : 9782491290276
DATE DE PARUTION : 14/01/2021
NOMBRE DE PAGES : 327
FORMAT : 155*226cm
PRIX : 20.90€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close