Une fable paranoïaque humaniste

Le placard, KIM Un-su

Traduit du coréen par Choi Kyungran et Pierre Bisiou

Le narrateur est un jeune type, pas bien ambitieux, plutôt lent, tranquille. Il traine après ses études, le temps passe, la trentaine arrive quand enfin il décroche un boulot dans un laboratoire privé. De fait, il n’a pratiquement rien à faire, juste réceptionner les arrivages quotidiens. Au tout début il est gêné, jusqu’à ce qu’il découvre que personne ne fait rien ici, si ce n’est feindre d’être occupé. Un jour, il trouve un placard fermé par un cadenas à combinaison. Par pur désœuvrement, méthodiquement, il essaie de l’ouvrir. Et lorsqu’il y parvient soudain, il tombe sur des dossiers fascinants. Des gens consultent un certain Dr Kwon, du laboratoire. Mais les « maladies » de ces patients sont tout sauf habituelles. L’un a gingko qui lui pousse au bout du doigt, un autre fait des sauts abrupts dans le temps, une femme devient plusieurs personnes à la fois.

Et ces dossiers semblent intéresser une étrange société secrète, prête à tout pour les récupérer.

GENRE : Roman noir d’anticipation
ISBN : 978-2-491-29045-0
EAN : 9782491290450
DATE DE PARUTION : 04/03/2021
NOMBRE DE PAGES : 296
FORMAT : 155*226cm
PRIX : 20.00€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close